ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

12 meses, 12 sellos. Albacete

  • Fecha de emisión: 03/06/2019
  • Procedimiento de Impresión: Offset
  • Papel: Autoadhesivo
  • Tamaño del sello: 35 x 24.5 mm
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos:
    Tarifa A + Consultar tarifas vigentes
    - SELLOS / ETIQUETAS -
    Tarifas Año 2019
    A 0,60€
    A2 0,70€
    B 1.40€
    C 1.50€
  • Tirada: Ilimitada

Albacete

12 MOIS, 12 TIMBRES. ALBACETE

 

Juin commence avec des tapis de sciure réalisés par les habitants de différents villages de la province d’Albacete qui ornent les rues d’un spectaculaire manteau multicolore pour la Fête-Dieu.

Ce mois-ci, l’émission « 12 mois, 12 timbres » est dédiée à la province d’Albacete, qui se trouve à  un croisement névralgique de voies, ce qui en fait un point stratégique de communications entre l’Andalousie, le Levante et la Meseta. Les rares informations sûres connues font référence à un vieux château de l’époque califale. La ville prendra son nom du noyau de l’Al-Basit arabe, dont il ne reste qu’une certaine quantité de céramiques trouvées près de l’actuel bâtiment de la Diputación Provincial. Au Moyen Âge, la zone fut le théâtre de nombreuses luttes entre chrétiens et musulmans, jusqu’à la conquête du château d’Albacete en 1241 ; l’année suivante, Pelayo Pérez conquit Chinchilla, dont Albacete dépendra en qualité de hameau.

La lettre A est formée de plusieurs éléments qui font apparaître différentes parties de la province, à la manière des fragments d’un kaléidoscope.

La lecture de Don Quichotte permet de constater le plaisir que produisait chez Cervantes la gastronomie de la province d’Albacete. De nos jours, ce plaisir est cultivé avec soin dans de nombreuses cuisines, qui continuent de préparer de merveilleux plats traditionnels de La Manche, comme l’atascaburras : un plat typique des jours de neige dans la province d’Albacete, surtout en montagne, à base de morue dessalée et d’huile d’olive et dont la recette originale est désormais agrémentée d’ail, d’œufs durs, de pommes de terre et de noix. Sous l’aspect d’une mousse et la texture d’une purée de pommes de terre se cache une saveur surprenante.

Les miguelitos, un dessert typique  de La Roda , sont préparés avec une fine pâte feuilletée farcie de crème et saupoudrée de sucre glace ; leur secret réside dans le soin apporté à leur élaboration artisanale.

On en trouve aujourd’hui également au chocolat, au chocolat blanc... mais les plus demandés restent les classiques, ceux à la crème.

Pendant des siècles, la technique de l’acier de Castille-La Manche fut une référence. On parle encore de l’acier de Tolède ou des couteaux d’Albacete. Leur secret reste toujours bien gardé par les artisans et industries de Castille-La Manche. La coutellerie est une des activités artisanales les plus importantes, les pièces se caractérisent par leur robustesse et par leur capacité à rester affûtées au fil du temps.

Château d’Alcalá del Júcar : De loin, Alcalá del Júcar offre une vision spectaculaire : les maisons, échelonnées sur une très haute butte, sont disposées autour de la forteresse, construite par les Almohades entre les XIIe et XIIIe siècles. C’est un bel exemple d’architecture islamique, avec une grande tour pentagonale et deux petites tours circulaires, disposées sur trois hauteurs. Des vestiges des anciens remparts entourent la forteresse. Il est intéressant de constater qu’auparavant, des villages ibères et romains avaient déjà choisi cette butte comme point de guet et de défense.

 

Château de Chinchilla de Montearagón : La fosse colossale taillée dans la roche qui entoure le château donnera le vertige au visiteur avec ses dix mètres de large et ses six mètres de profondeur. Reconstruit au XVe siècle, il nous permet de découvrir un château adapté à l’utilisation des armes d’artillerie, incorporées aux guerres de l’époque. L’enceinte du château est entourée de murs en maçonnerie percés d’étroites meurtrières et des tours cylindriques se dressent dans les coins. On peut encore apprécier des vestiges des remparts de l’époque musulmane et postérieure, ainsi que deux portes, la porte de Diablos et celle des Tiradores. Juan Pacheco, marquis de Villena, ordonna de reconstruire le château sur la forteresse arabe appelée Xerif El-Edrisi. Chinchilla de Montearagón permet en outre de profiter d’autres merveilles médiévales, comme des blasons et des demeures pratiquement intactes, mais aussi de vestiges ibères et romains.

 

Pour terminer, la couleur cramoisie du drapeau de la province figure sur la bande inférieure du timbre.

Compártelo en tus redes