ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

Minerales. Azabache

  • Fecha de emisión: 29/05/2020
  • Procedimiento de Impresión: Offset
  • Papel: Autoadhesivo, fosforescente
  • Tamaño del sello: 35 x 24,5 mm (horizontal)
  • Efectos en pliego: 50 (10 en PP)
  • Valor postal de los sellos:
    Tarifa A + Consultar tarifas vigentes
    - SELLOS / ETIQUETAS -
    Tarifas Año 2020
    A 0,65€
    A2 0,75€
    B 1.45€
    C 1.55€
  • Tirada: Ilimitada (10.200.000 sellos + 3.125 PP)

Azabache

MINÉRAUX. LE JAIS

Le célèbre jais des Asturies est une gemme issue de matière organique, très appréciée pour la taille. Après son polissage, il se caractérise par son brillant et sa couleur noire intense. Des études spécialisées montrent que ce matériau  ligneux transformé en charbon humique, perhydrogéné pendant le Kimméridgien (Jurassique supérieur) il y a 155 millions d’années, a connu des circonstances uniques pendant sa formation, notamment une imprégnation par des hydrocarbures, lui conférant des caractéristiques uniques et une stabilité exceptionnelle, idéales pour son utilisation en bijouterie.

Il s'agit d’un matériau rare, toutefois on trouve dans plusieurs endroits du monde des gisements de jais et d’autres matériaux similaires possédant différentes caractéristiques. C'est l’un des matériaux les plus utilisés par l’homme pour fabriquer des bijoux et des amulettes. C’est aux Asturies que l’on conserve quelques-unes des pièces les plus anciennes d’Europe : des perles de collier vieilles de 19 000 ans environ. Des musées du monde entier possèdent de magnifiques bijoux composés de ce matériau et issus de sites archéologiques de différentes époques.

Dans la péninsule ibérique, il existe d’autres gisements exploités dans le passé, comme le gisement d’origine crétacique de la province de Teruel ou celui d’origine jurassique situé dans les environs de Batalha (Portugal). Mais c’est le gisement situé sur la côte des Asturies, principalement celui d’Oles (Les Mariñes, Villaviciosa), qui est le plus connu depuis le Moyen Âge pour ses excellentes qualités et sa proximité avec le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. La corporation des artisans du jais de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui a exigé de ses artisans pendant plusieurs siècles l’utilisation exclusive du jais des Asturies, protégeant ainsi un riche monopole, est à l’origine de ce prestige. Des souvenirs et des symboles liés au pèlerinage élaborés en jais des Asturies sont conservés dans certains des plus grands musées du monde. La tradition du pèlerinage à Saint-Jacques a fait du jais asturien un matériau universel.

Le jais de Les Mariñes a également fait l’objet d’un commerce florissant avec l’Amérique, où des matériaux similaires étaient déjà utilisés depuis l’époque précolombienne. C’est entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, que le commerce du jais des Asturies a connu sa dernière période prospère. Pendant de nombreuses années, des centaines de tonnes de ce matériau furent exportées en Angleterre. En effet, le célèbre jais provenant de Whitby (York) était insuffisant pour répondre à la demande créée par la mode victorienne liée aux bijoux portés pendant les périodes de deuil. Le jais d’un grand nombre des prestigieux bijoux victoriens de Whitby, encore très convoités de nos jours, est en réalité originaire des Asturies.

Aucune exploitation n’existe plus dans les Asturies depuis environ 100 ans. Avant les premières années du XXe siècle, son extraction était faite à la main. Il était souvent niché dans d’étroites galeries de plusieurs centaines de mètres possédant à leur tour des galeries auxiliaires, ce qui rendait son extraction difficile et risquée. Les artisans qui travaillent actuellement ce matériau se fournissent de jais provenant d’éboulis de falaises, de fournisseurs étrangers et d’anciens terrils, derniers témoins de splendeurs passées.

En Espagne et dans d’autres pays, le jais est toujours utilisé pour élaborer des pièces traditionnelles, ou associé à d’autres matériaux dans des créations plus innovantes et plus adaptées aux goûts actuels.

Sur l’image, on peut voir l’une des mines abandonnées de la région d’Oles. Il s’agit de la seule mine qui peut être visitée. Elle est située à la fin de la route du jais (PR-AS.199). 

Un petit échantillon du prestigieux jais d’Oles imprègne ce pli premium exclusif.

 

Andrea Menéndez Menéndez

Diplômée en histoire-géographie. Professionnelle de l’archéologie et de la gestion du patrimoine, spécialiste de l’étude du jais d’un point de vue historique et archéologique.

Compártelo en tus redes