ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

BICENTENARIO DE LA REAL EXPEDICIÓN DE LA VACUNA DE LA VIRUELA

  • Fecha de emisión: 30/11/2004
  • Procedimiento de Impresión: Calcografía
  • Papel: Estucado, engomado, mate, fosforescente
  • Tamaño del sello: 40,9 x 28,8 mm. (horizontal)
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos: 0,77 €
  • Tirada: 1.000.000
  • Dentado: 13 3/4

51120041

A l'occasion du Bicentenaire de l'expédition royale du vaccin de la Variole un timbre est émis pour commémorer cet événement historique précurseur des campagnes de vaccination modernes. Le 30 novembre 1803, l'expédition philanthropique portant le vaccin de la variole, ou petite vérole, vers le continent américain et les Iles Philippines démarra à La Corogne. L'expédition était dirigée par le docteur Francisco Javier de Balmis, médecin de la cour, accompagné par le docteur José Salvany, plusieurs adjoints, infirmiers, auxiliaires et 22 enfants qui servaient comme agents porteurs du virus du vaccin et qui seraient inoculés durant tout le voyage afin de maintenir le vaccin sauf. L'aventure avait pour but d'apaiser la souffrance humaine et d'aider la population du Nouveau Continent à faire face à cette grave maladie qui causait de vrais fléaux. Jusqu'à la conquête de l'Amérique, la variole était un mal inconnu dans cette région et le système immunologique de ses habitants se trouva sans défenses face à la maladie, qui ne tarda pas à se propager rapidement causant des épidémies néfastes qui décimèrent une grande partie de la population indigène. Le vaccin de la petite vérole avait été découvert en 1796 par le médecin anglais Edward Jenner et se répandit bientôt dans tous les pays, non sans une certaine crainte et méfiance. Dans notre pays, Charles IV, qui était très sensibilisé avec cette maladie puisque sa propre fille en avait été atteinte, encouragea la vaccination et organisa la sortie de l'expédition royale du vaccin vers l'Asie et l'Amérique. Ses objectifs étaient d'administrer le vaccin à la population, d'instruire les médecins locaux dans son emploi et son application, d'établir des Conseils de Vaccin pour élaborer des registres et conserver le virus actif. Lorsque l'expédition arriva en Amérique, celle-ci fut séparée en deux groupes vu la grande étendue des territoires: le premier, dirigé par Balmis, traverserait le Mexique et arriverait jusqu'aux Philippines; l'autre, conduit par Salvany, suivrait vers l'Amérique du Sud. L'aventure fut pleine de dangers et de difficultés (Salvany mourut en Bolivie à l'âge de 34 ans), mais aussi chargée d'humanisme et parvint à vacciner des milliers de personnes contre la variole. L'Organisation Mondiale de la Santé déclara officiellement l'éradication de la maladie en 1980.

Compártelo en tus redes