ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

CENTENARIOS 2005

  • Fecha de emisión: 03/02/2005
  • Procedimiento de Impresión: - Calcografía (sello 500 Aniv. Universidad Sevilla) - Calcografía y offset (sello Primera Real Farmacopea Española)
  • Papel: Estucado, engomado, mate y fosforescente
  • Tamaño del sello: 28,8 x 40,9 mm. (verticales)
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos: 0,28 €
  • Tirada: 1.000.000
  • Dentado: 13 3/4

10220051

C'est grâce à la brillante initiative de l'archidiacre Maître Rodrigo Fernández de Santaella de créer une école-université destinée aux élèves les plus pauvres, que surgit en 1505 à Séville l'école de Sainte Marie de Jésus, ancien siège et point de départ de l'actuelle université sévillane qui fête ses 500 ans d'existence. De là que ses cinq siècles d'intense travail dans le domaine éducatif méritent d'être reconnus avec l'émission de ce timbre. Dès ses débuts, l'École bénéficie du soutien du Pape Jules II lequel accorde une bulle autorisant l'institution à conférer les grades de philosophie, théologie, droit, médecine et beaux-arts. De ce fait, nous savons à travers les Statuts de 1621, que l'université sévillane disposait de quatre facultés: canons et lois, théologie, médecine et beaux-arts, en plus de concéder divers grades. Suite à cette première et longue étape constitutive, qui va de 1505 à 1771, l'Université change son siège et s'installe dans la Maison Séminariste de la Compagnie de Jésus. C'est pendant le royaume de Charles III que son intention rénovatrice se concrétise dans le Rapport et Cursus de Pablo de Olavide. En 1845, commence une troisième étape centralisatrice par laquelle des universités mineures sont intégrées dans d'autres plus importantes, ce qui fait que l'Université sévillane acquiert une plus grande notoriété. Le Plan Pidal et la Loi Moyano sont implantés et l'on dote l'institution de nouvelles études, chaires et facultés. Finalement, l'Université de Séville trouve un nouveau siège dans l'ancien emplacement de la Manufacture Royale de Tabacs, dont le timbre reproduit la façade principale, œuvre de l'architecte Van der Borcht.

10220052

La valeur dédiée à la Première Pharmacopée Royale Espagnole commémore l'apparition de l'œuvre Officina Medicamentorum, livre de plus de 400 pages qui réunit tout le savoir de l'époque quant à l'élaboration de médicaments d'origine végétale, animale et minérale, et dont la page de titre est reproduite sur le timbre. Ce volume, initié en 1601 par des pharmaciens valenciens du Col.legi dels Apothecaris de la Ciutat y Regne de Valencia, l'Ordre des Pharmaciens le plus ancien au monde, fut achevé en 1603. Un an après il serait distribué dans tous les territoires espagnols et étrangers appartenant alors à la Couronne d'Aragon. Cette édition autorisée par le roi Philippe III est considérée comme la Première Pharmacopée Royale Espagnole. L'œuvre est le code de spécifications devant être respecté pour l'élaboration des médicaments et la manipulation de leurs matières premières. Il s'agit donc d'un texte officiel de la plus grande importance, étant donné qu'il garantit la fabrication de médicaments et assure la qualité et la protection de la santé des consommateurs. Le terme grec pharmacopée signifie "comment faire des médicaments".

Compártelo en tus redes