ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

ARQUEOLOGÍA 2008

  • Fecha de emisión: 03/03/2008
  • Procedimiento de Impresión: Huecograbado
  • Papel: Estucado, engomado, fosforescente
  • Tamaño del sello: 40,9 x 28,8 mm. (horizontales)
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos: 0,31 €
  • Tirada: 1.000.000 de cada motivo
  • Dentado: 13 3/4

Deux timbres composent cette émission d’Archéologie : l’un reproduit la Biche de Balazote (Albacete) et l’autre l’Urne cinéraire d’Apophis I, découverte dans un gisement de l’Ancienne Sexi, aux alentours d’Almuñécar (province de Grenade).

10320081

La Biche de Balazote est une sculpture ibérique datant du VIe siècle av. J.-C. qui fut découverte dans un gisement archéologique portant le nom de Majuelos, dans la commune du même nom de la province d’Albacete. Cette sculpture, androcéphale, car elle représente un être à tête d’homme et corps de taureau, appartient à une nécropole tumulaire et faisait probablement partie de la décoration d’un temple. La pièce s compose de deux blocs en pierre calcaire rosée d’environ 93 cm de longueur et 73 cm de hauteur. La tête est celle d’un homme barbu avec des petites cornes et des oreilles de taureau, et le corps est celui d’un taureau au repos. Cette sculpture est déposée depuis 1910 au musée archéologique de Madrid.

10320082

Il semble que l’Urne cinéraire d’Apophis I, la pièce la plus importante du Musée d’Almuñécar, ait été découverte dans la nécropole phénicienne Laurita de la colline de San Cristóbal, dans la commune d’Almuñécar, sur la côte grenadine. Cette urne en marbre, unique en Méditerranée, comporte l’un des textes écrits les plus anciens de ceux conservés en Espagne. Il est possible que la pièce égyptienne, fabriquée aux alentours de la fin du XVIIe siècle av. J.-C., soit arrivée en Espagne grâce aux phéniciens, aux alentours du VIIIe siècle av. J.-C. Selon les indications du sceau gravé en hiéroglyphe sur la partie supérieure du corps de l’urne, elle aurait appartenu au pharaon Apophis Ier. La nécropole Laurita, la première punique primitive à avoir fait l’objet de recherches en Espagne, fut découverte au mois de février 1963 à l’occasion de la construction d’immeubles.

Compártelo en tus redes