ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

PATRIMONIO NACIONAL. Tapices

  • Fecha de emisión: 29/07/2008
  • Procedimiento de Impresión: Huecograbado
  • Papel: Estucado, engomado, fosforescente
  • Tamaño del sello: 33,2 x 49,8 mm. (verticales)
  • Tamaño de la hoja bloque: 105,6 x 79,2 mm. (horizontal y vertical)
  • Valor postal de los sellos: 0,60 y 2,60 €
  • Tirada: 500.000 hojas bloque de cada motivo
  • Dentado: 13 1/4

Deux blocs feuillets appartenant à l’émission du ‘Patrimoine National’ reproduisent les tapisseries L’Escarpolette (El columpio) et L’Aveugle à la guitare (El ciego de la guitarra). Elles sont issues des cartons de tapisserie conçus par le peintre espagnol Goya sous la thématique ‘Peinture de mœurs’. À la Manufacture royale de Madrid, ces tapisseries furent réalisées sous la direction de Cornelio Vandergoten, un descendant de la famille des maîtres tapissiers originaires d’Anvers qui dirigea les ateliers depuis 1774. Goya entama la réalisation de cartons pour la Manufacture royale en 1775. Une fois devenu directeur de cette institution, vers 1782 il réalisa le portrait de Vandergoten, abrité aujourd’hui par le Musée du Prado.

70720081

Tissues en soie et laine, les deux tapisseries appartenant à la collection royale qui sont reproduites dans les blocs feuillets font partie d’un ensemble de treize pièces qui décoraient les antichambres de la chambre à coucher de Charles de Bourbon et son épouse Marie-Louise de Parme, au palais du Pardo (Madrid). Les deux tapisseries reflètent le goût du peintre pour la peinture de moeurs et pour les scènes du peuple. Ce style tellement utilisé par Goya pendant ses premières années serait développé tout au long de son parcours professionnel, notamment dans ses productions destinées aux cartons de tapisserie et aux esquisses d’autres œuvres décoratifs de moindre envergure. En ce qui concerne la tapisserie intitulée L’Escarpolette, elle reproduit une image à la fois ludique et bucolique, où l’on trouve un groupe de quatre infants accompagnés par trois domestiques. L’une d’elles est en train de se balancer, pendant qu’une autre tient l’infante la plus petite par les lisières. Au fond, on distingue quelques bergers, un cocher et le reste des domestiques. Goya nous offre ici son interprétation et vision particulières du style rococo.

70720082

Quant à la tapisserie L’Aveugle à la guitare, un vieil aveugle joue de la guitare, entouré par un guide et quelques personnages qui prennent un vif plaisir à écouter son numéro. Cette scène se déroule dans le petit marché de la Plaza de la cebada (Place de l’orge, Madrid), où marchands, filous et gens de toute condition sociale se donnent rendez-vous. Dans cette composition, on découvre un Goya moins classiciste, plus coloriste et décontracté, tant par rapport à son trait qu’à la variété des couleurs utilisées.

Compártelo en tus redes