ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

INTRAESTRUCTURAS POSTALES EN LA ÉPOCA COLONIAL

  • Fecha de emisión: 16/10/2012
  • Procedimiento de Impresión: Offset
  • Papel: Estucado, engomado, fosforescente
  • Tamaño del sello: 40,9 x 28,8 mm (horizontal)
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos: 0,85 €
  • Tirada: 300.000
  • Dentado: 13 ¾

En pleine cordillère des Andes, tout au long de la route internationale nº7, une série de « cabanes de la cordillère » fut construite pendant l’époque coloniale afin d’assurer les communications postales entre Mendoza (Argentine) et Santiago du Chilipendant l’année. Faisant office de refuges de haute montagne, à une hauteur moyenne de 4 000 mètres et sur des chemins presque impraticables, ces « cabanes » accueillaient les employés des postes et les voyageurs qui traversaient la grande cordillère.

41020121

Sur ordre du gouvernement espagnol au Chili, le capitaine général du royaume, Antonio Guill y Gonzaga fit construire au milieu du XVIIIe siècle les maisons de la cordillère ou « maisons du roi ». Le projet de construction, comprenant la description des caractéristiques que devaient posséder les refuges, fut mené par Ambrosio O’Higgins qui, accompagné d’une délégation de fonctionnaires, avait déjà traversé les montagnes en plein hiver et vu nombre de ses compagnons périr victimes du froid. Suite à ce malheureux voyage, O’Higgins et l’ingénieur Garland, tous deux Irlandais, furent désignés pour construire les « cabanes », qui virent le jour entre 1765 et 1770.

Les refuges, disposés sur le chemin royal emprunté par les Incas, étaient composés d’une surface carrée ou circulaire d’environ 25 m2 et de toits voûtés facilitant l’évacuation de la neige. Très surélevés pour permettre l’accès même dans les pires conditions climatiques, ils furent construits en brique cuite en provenance du Chili, sur des fondations en mortier de chaux très résistantes. En guise d’équipement intérieur, ils devaient contenir un placard en bois pourvu en sucre, viande séchée, maté et piment, pour combattre le mal d’altitude, et de bois pour faire du feu. Ces provisions étaient fournies par la compagnie des postes.

Depuis Mendoza, les cabanes suivantes furent construites d’Est en Ouest : Punta de Vacas, Puquíos, Paramillos, las Cuevasetla Cumbre, en terres argentines, et las Calaveras, Juncalillo et Ojos de Agua, du côté chilien. À l’heure actuelle, seules subsistent Puquíos, Paramillos et las Cuevas en Argentine.

En raison du type de terrain, les employés des postes faisaient le trajet à pied chargés de la correspondance et étaient munis des clés de chaque cabane remises par l’administrateur des postes avant leur départ. Ces constructions ont servi de refuge à de grandes figures telles que le scientifique Charles Darwin et le botaniste John Miers, entre autres.

Le timbre reproduit la cabane de Paramillos.

Compártelo en tus redes