ENVIAR ONLINE

Envía documentos desde cualquier dispositivo y desde cualquier lugar con la misma validez legal.

Burofax

Enviar documentos de forma urgente y segura

Enviar Burofax Online

Carta

Envía una carta digital, ordinaria o certificada

Enviar Carta Digital

Tarjeta Postal

Enviar postales digitales a través de internet

Enviar Postal Digital

PREPARAR ENVIOS

Imprime tus etiquetas y paga tus envíos antes de ir a tu oficina de Correos

Paq Premium

Entrega en 24/48 horas, según origen destino

Preparar Paq Premium

Carta Certificada

Garantiza la recepción mediante firma

Prepara tu Carta certificada nacional

Notificaciones Administrativas

Servicio indicado para comunicaciones legales

Prepara las Notificaciones

PODEMOS AYUDARTE

Emisiones

Emisión

Reconocimiento de las mugas fronterizas

  • Fecha de emisión: 08/01/2013
  • Procedimiento de Impresión: Offset
  • Papel: estucado, engomado fosforescente
  • Tamaño del sello: 28,8 x 40,9 mm. ( vertical)
  • Efectos en pliego: 50
  • Valor postal de los sellos: 0,52 €
  • Tirada: Tirada: 300.000
  • Dentado: 13 3/4

Ce timbre consacré à la Reconnaissance des bornes frontière 1513-2013 commémore le traité de bon voisinage, d’amitié, d’entre-aide, de protection et d’exploitation des pâturages, des passages et des eaux entre les vallées pyrénéennes d’Aragon et de France.

50120131

Les bornes délimitent les frontières entre l’Espagne et la France tout au long des hautes vallées des Pyrénées. À l’époque médiévale, et ce afin de conserver l’unité géographique, économique et commerciale entre les populations des montagnes, des accords furent conclus afin que les habitants de chaque pays puissent traverser la frontière avec leur bétail pour le faire paître, se fournir en bois ou s’approvisionner. Des hôpitaux et des refuges furent érigés dans la montagne afin d’assurer leur sécurité et de protéger aussi bien les personnes que les animaux.

Dans ce contexte fut signé le traité du port d’Astun en 1131 sous le règne d’Alphonse Ier d’Aragon. Ce monarque concéda l’utilisation des pâturages frontaliers de Candanchú, La Raqueta et El Espelungué aux moines de l’Hôpital de Santa Cristina. Durant deux siècles les relations entre les deux zones pyrénéennes furent généralement bonnes ; jusqu’à ce que le roi Martin Ier l’Humain interdit aux Français de jouir des terrains et des pâturages pour avoir soutenu le comte de Foix contre le roi d’Aragon.

Au XVIe siècle, sous le règne de Ferdinand le Catholique, l’accord avec les bergers voisins fut rétabli. En 1513, ce monarque conféra à la ville de Jaca la propriété indiscutable du territoire d’Astun et un nouvel accord établissant l’entente entre les deux frontières, dans lequel Jaca s’engageait à fournir annuellement cent salaires à leurs voisins, fut conclu.

Afin de ratifier la reconnaissance des bornes frontière découlant du traité du port d’Astun, la municipalité de Jaca et les municipalités des communes françaises de la vallée d’Aspe : Urdos, Cette-Eygun et Etsaut organisent chaque année une journée de rapprochement et de reconnaissance des bornes en souscrivant des actes qu’elles transmettent ultérieurement à leur gouvernement respectif.

Ce timbre illustre l’interprétation qui est faite de la reconnaissance des bornes par la reproduction d’une borne et des mains unies des quatre conseillers municipaux, comme signe de fraternité et de bon voisinage.

Compártelo en tus redes